Comment réussir une levée de fonds grâce à PowerPoint ?

Comment réussir son Elevator pitch ?

Procédé marketing qui nous vient directement du 7e art, l’elevator pitch offre la possibilité de convaincre son audience en un minimum de temps. Mais comme tout outil de communication, il demande d’en maîtriser les ficelles afin d’en tirer le meilleur. Bien pensé, il devient un levier redoutable pour les porteurs de projets en quête d’investisseurs.

Qu’est-ce qu’un Elevator pitch ?

L’elevator pitch, aussi appelé « argumentaire éclair », littéralement « discours d’ascenseur » est une forme de pitch bien connu des entrepreneurs. Il s’agit de présenter un projet dans un temps très court — typiquement la durée d’un trajet moyen en ascenseur — afin de convaincre un auditeur qui veut en apprendre plus sur vous et votre entreprise.

Cet exercice, moins évident qu’il n’y paraît, demande de l’adresse pour en dire suffisamment sans en dire trop. En effet, inutile de rentrer dans les détails, vous devez susciter la curiosité sans noyer l’interlocuteur sous un flot d’informations. À la fin, il doit avoir retenu votre idée principale et avoir envie d’en savoir plus.

 

Quels sont les enjeux d’un pitch ?

Le pitch est un acte assez courant. En version courte, à l’image de l’elevator pitch, ou plus long, comme le serait une présentation orale de quelques minutes, il fait partie du quotidien. En effet, vous êtes fréquemment amené à vous présenter, à parler de vos activités ou à vous mettre en avant pour réussir un entretien. L’enjeu ici est de transposer ces moments simples en pitch percutants qui vont vous permettre de captiver un auditoire exigeant. Le concept même du pitch est de rentabiliser le temps de parole pour s’adapter à la disponibilité des investisseurs, souvent rare et succincte.

Le pitch est également un excellent moyen de montrer les capacités d’orateur du porteur de projet. La maîtrise du sujet en quelques phrases garantit de faire une première impression positive. Qu’il soit court ou long, le pitch est un outil parfait pour vendre un projet, une idée ou un produit. Vous suscitez alors l’intérêt d’un potentiel partenaire en vue de décrocher un entretien ou lui donnez envie de lire votre business plan.

Les 5 clés pour réussir un bon pitch

Un pitch a beau être plutôt court, il ne doit pas pour autant être bâclé. Pour être sûr de capter son interlocuteur, un pitch doit être structuré et percutant. Voici 5 astuces pour réussir votre pitch à tous les coups.

Commencez avec une vraie accroche

En communication, comme partout, la première impression doit forcément être la bonne. Surtout lorsqu’il s’agit pour vous de séduire un potentiel investisseur. La première phrase de votre pitch doit être captivante pour accrocher l’auditoire. Posez une question, énoncez un fait singulier ou une problématique que votre projet peut résoudre. Le but est de montrer que les secondes qui vont suivre sont dignes d’intérêt !

Maîtrisez les problématiques en quelques phrases

Votre objectif est de démontrer en un minimum de mots que votre projet peut apporter un maximum à votre interlocuteur. Pour cela, vous devez donner des solutions viables et pérennes qui prouveront que vous êtes la clé et que votre possible collaboration serait une vraie opportunité. Montrez que vous êtes indispensable, mais n’oubliez jamais d’inclure l’auditoire dans votre argumentation. Il doit sentir, du début à la fin, qu’il est déjà partie intégrante de votre projet.

Cernez le message clé

Dans ce flot d’informations, il ne faut jamais oublier que le public ne mémorise que 10 % d’un discours. Pour que votre propos soit clair, misez toujours sur une idée majeure qui sera votre message clé. Posez-vous la question suivante : si l’on ne devait retenir qu’une seule chose, qu’est-ce que ce serait ? La réponse à cette question est votre ligne directrice. C’est aussi le moment idéal pour mettre en avant votre projet, votre entreprise et votre travail.

Terminez par un « call to action »

Au même titre que la première phrase, la dernière pourra influencer le comportement de l’auditoire à la fin du pitch. Cet « appel à l’action » doit être le moyen de donner envie à ce potentiel investisseur de vous laisser ses coordonnées ou de prendre les vôtres. Ne perdez pas de vue que le but est de programmer un entretien plus long ou de partager le business plan de votre projet.

Testez avant de présenter

Le meilleur moyen de maîtriser son pitch le jour J est de l’avoir pratiqué en amont. En effet, plus il sera fluide pour vous, plus il paraîtra naturel pour vos interlocuteurs. Travaillez sur vos intonations, votre débit de parole ainsi que sur l’articulation. Vous n’avez qu’une seule chance, votre discours doit donc être intelligible en plus d’être digne d’intérêt. N’hésitez pas à le tester en condition réelle pour vous familiariser avec l’exercice. Vous glanerez alors, dans les réactions de votre auditoire, les changements à opérer jusqu’à obtenir le pitch parfait.

Faire appel à un professionnel pour réussir son pitch

PowerPoint est un excellent moyen de produire un elevator pitch marquant ! En effet, pour qu’une présentation soit mémorable, il faut qu’elle soit visuellement impactante. L’utilisation d’images d’illustration, d’un design spécifique à votre entreprise et de phrases claires et concises, permet bien souvent de consolider un discours pour le rendre frappant et unique.

La boite à slides, spécialiste des présentations adaptées à votre identité et à vos besoins, vous accompagne pour créer un pitch percutant qui transformera vos auditeurs en partenaires.

Un projet de Présentation PowerPoint ou un besoin de Formation à PowerPoint ? Demandez votre devis !

  • Drop files here or
    Max. file size: 512 MB.
      Taille maximum des fichiers : 10Mo